A Lovely Journey Ode

Capture d’écran 2016-06-26 à 00.47.16

People like us shine even in a cloudy day
Like a firefly at the end of the way
Living the most precious journey
Good friends like Bert and Ernie
Spreading love and respect unconditionally
With full hearts we will recreate
An harmonious vibes while happiness and joy meet
The bonds of friendship growing tighter
Silence, smile and even laughter
Along the way a thing was learned
While appreciation was concerned
And in the end, seventeen dollars earned
He said seventeen dollars was earned, I disagree because money it’s just to be burned
And this money was burning a hole in my pocket
She was smiling at me like rockey rocket
And our journey, we continued to walk it
Talking science music poem and politic
He wanted to leave it unfinished
Just to please my inner hummingbird
She didn’t want it to be diminished
without the proper ending ode.
By Mark and Me, celebrating our  authentic friendship. 

Heart To Heart

To those whom their love shines everyday and spread their beautiful light unconditionally.

It’s OK ’cause I know
You shine even on a rainy day and
I can find your halo
Guides me to wherever you fall
If you need a hand to hold
I’ll come running, because
You and I won’t part till we die
You should know
We see eye to eye, heart to heart.

My day Inspiration…

En ce moment…

Capture d’écran 2016-06-04 à 22.18.50

Je lis « Sense and Sensibility » de Jane Austin et je me rend compte que je suis une Empath, chaque chapitre influence mon état d’esprit…

J’écoute Indian Background Flute music, Yoga Music pour me calmer.

Je mange rien pour le moment, j’ai perdu l’appétit il y  a deux mois.

Je travaille. et cela me rempli de joie. Au moins ça!

J’espère faire le tour du monde, Eat Pray and Love

Je rêve de faire le Pacific Crest Trail.

Je décide de m’adapter, oublier et passer à autre chose.

Je me demande si je dois partager mes idées.

Je me souviens de mes talents de danse et de ma liberté sur scène.

Je pense à basse voix.

J’ai du mal à parler sentiments.

J’essaie d’être la meilleure version de moi.

Je porte la sérénité!

Je devrais arrêter d’analyser.

J’aime la beauté naturelle, l’authenticité et la vulnérabilité.

Je veux mon MBA et PH.D

Merci à I feel blue et Ferdy pour cette idée d’article.

L’équilibre

Equilibre

La première nuit on s’emboîte
Puis transpirants on se décolle
Dos à dos comme une longue caresse
Qui lentement se dérobe
La millième nuit on suffoque
Besoin d’air et besoin d’espace
Nos pieds persistent puisqu’ils se touchent
Puis l’on s’évite puisqu’on se lasse
On rêve d’un goût inconnu dans la bouche
La nostalgie ne fait plus effet
C’est une pilule qui nous étouffe
Puis il y a cette femme qui tourne autour
Qui fait sa danse qui sème le doute
Et qui l’arrose de ses sourires
Mon dieu que la sensation est douce

L’équilibre est fragile
Quand on navigue entre les rives
Je commence, tu termines
L’orage nous tient
Immobile
Elle appuie là où ça fait mal
Jusqu’à ce que je craque
Jusqu’à ce que mes valeurs s’effondrent
Et que je passe à l’acte
Alors calmement tout explose
Il y aura l’avant et l’après
Comme une dose d’adrénaline
Sulfureusement injecté
Et puis je rentre tous les soir
Chaque fois un peu plus tard
Avant chaque baiser c’est la douche
Pour se dire bonjour et bonsoir
J’ai l’impression de devenir fou
C’est l’arythmie dans le myocarde
Est-ce que je perds pied
Est-ce que c’est bien la fin de notre histoire

Cette nuit tu n’as pas dormi

Je t’ai retrouvée dans le noir
Les yeux gonflés par le mépris
Par la tristesse et par la rage
La voix cassée par les larmes
Tu veux connaître tous les détails
Ou, quand, comment
Et ce qu’elle a de plus que toi
Comme un enfant désemparé
J’essaie de te prendre dans mes bras
Mais la porte claque
Ma vie vient juste de voler en éclat
Et le silence me tabasse
Quand je n’entends plus ta voix
J’essaie de prendre la mesure
De l’étendue des dégâts
Mais c’est trop tard

On me dit que tu vas bien
Que tu as refait ta vie
Et qu’il n’est pas du tout comme moi
Qu’il ne te fera jamais souffrir
Mais moi je n’vais pas bien
Moi je n’ai pas refait ma vie
Je me retrouve juste comme un con
Dans une mauvaise comédie romantique
A écouter nos chansons
A regarder nos vieux films
Jusqu’à connaître par coeur
Les premières lettres qu’on s’est écrites
Mais quand l’amour est trop fort
Il ne veux pas qu’on se défile
Et je te retrouve devant ma porte
Avec tes deux petites valises
La première nuit on s’emboîte
Puis transpirants on se décolle
Dos à dos comme une longue caresse
Qui lentement se dérobe
La millième nuit on suffoque
Besoin d’air et besoin d’espace
Et j’ai l’impression que chaque soir
C’est toi qui rentres un peu plus tard

KYO-L’équilibre